VOUS ÊTES UN PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ   ∣  MODIFIER

États de stress post-traumatiques

Dr Eric Mairlot - 30 mars 2019

Le Dr Mairlot est neuropsychiatre, ancien consultant aux hôpitaux universitaires de Bruxelles durant 20 ans. Il est actuellement le président honoraire de la Société belge d'Hypnose et est également le président de l'Institut de Nouvelle Hypnose et de Psychosomatique. Il a aussi co-traduit "Thérapies hors du commun", l'Œuvre clinique complète du Dr. Milton H. Erickson. Formateur en hypnothérapie depuis 1991, il est chargé de cours à l'U.L.B. et à l'U.M.H. (deux Universités belges).

États de stress post traumatiques (ESPT), régression en âge et écriture automatique

Les spécialistes cliniciens de l'ESPT se rendent bien compte qu’un sujet qui subit un traumatisme, rentre dans un état second, une variante d’état modifié de conscience visant à se protéger. Dans une minorité des cas (10 %), cette « auto-hypnose » défensive échoue et le sujet subit répétitivement des moments de reviviscences qui sont des formes d’auto-hypnose négatives. A côté de ces 10 % d’ESPT caractérisés, d’autres souffrent de dépressions plus graves, d’anxiété, de troubles alimentaires, d’addictions et de somatisations… mais ils ne les attribuent pas spontanément à l’événement traumatique déclenchant. Les thérapies verbales sont le plus souvent insuffisantes pour traiter efficacement les symptômes de type « phénomènes hypnotiques négatifs ». Ainsi pour traiter efficacement l’ESPT, l’hypnothérapeute travaillera sur le terrain même de la pathologie c’est-à-dire dans un état modifié de conscience, en l’occurrence l’état hypnotique.

 

2019

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Avenue Ducpétiaux 72
  • 1060 Bruxelles, Belgique
  • T. +32 (0)2 538 38 10
  • M. +32 (0) 487 540 372
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

© 2021 Institut de Nouvelle Hypnose. Tous droits réservés