Archives ( Collaborateurs, Séminaires et Conférences)

L'INH développe et entretient des contacts avec un large réseau d'Instituts et de spécialistes belges et étrangers, tels que :

  • la fondation Milton H. ERICKSON de Jeffrey ZEIG aux USA
  • l'Université de Long Island à New York (Prof. Daniel ARAOZ)
  • la Société Française d'Hypnose
  • l’Hôpital Cantonal Universitaire de Genève (Dr Philippe BOURGEOIS, Dr Stéphane COLOMBO)
  • l'Institut Français d'Hypnose (prof. Didier MICHAUX, Paris)
  • le GEAMH : Groupement pour l’Étude et les Applications Médicales de l'Hypnose
  • Le professeur David SERVAN SCHREIBER
  • l'Institut Milton Erickson de Paris
  • le Dr J.-A. MALAREWICZ
  • l'Institut Milton Erickson de Normandie (Yves HALFON)
  • l'Association Française de Nouvelle Hypnose
  • l’institut Romand d'Hypnose Suisse à Lausanne (Dr Gérard SALEM)

Aperçu de nos conférences et séminaires passés :

2016 - Dr BETBÈZE

Week-end de séminaire

Gérer les pathologies complexes et chroniques par l'hypnose narrative

Les sam 23 et dim 24/04/16 à l'ILMH.

Nous présenterons le travail de Michaël WHITE et de David EPSTON, en particulier la notion d'identité narrative. Nous montrerons la filiation avec Milton H.ERICKSON et Grégory BATESON. Puis, nous expliquerons les principales cartes narratives et montrerons comment construire des questions externalisantes pour créer des moments d'exception. Enfin, nous montrerons l'intérêt de l'apport du travail sur les intentions et les valeurs.

  Plan du séminaire:

1) Qu'est-ce que la thérapie narrative?

- La thérapie narrative comme conversation hypnotique
- Liens entre la thérapie narrative et la thérapie centrée solution
- La contruction de l'identité narrative

2) Concept d'histoire dominante:

- Rôle de Brunner, Vygotski, Foucault
- Blocage dissociatif

3) Travail avec les troubles de la personnalité:

- Déconstruction des identités pathologiques
- Travail avec les valeurs   

Il y aura une partie pratique avec une démonstration de séances d'hypnose dans un entretien narratif  Si les participants le souhaitent, ils pourront exposer des cas difficiles qui leur posent problème, afin que nous montrions l'apport de la thérapie narrative en hypnothérapie.  

Dr J. BETBÈZE

Dr. Betbeze

Psychiatre, pédopsychiatre, chef de service de l'Accueil Familial Thérapeutique de Loire-Atlantique. Formateur en hypnose et thérapies brèves depuis 25 ans, il est responsable pédagogique de la formation à l'Institut Milton Erickson de Nantes. Le Dr Betbèze assure également également des formations d'hypnose et de thérapies brèves dans différents DU (diplômes universitaires) et dans différents instituts de la CFHTB. Il est le seul psychiatre en France qui ait été formé par Michaël WHITE et David EPSTON. Il a préfacé la "Carte des pratiques narratives" de Michaël WHITE (Ed. Satas) et est co-auteur du livre sur les "Thérapies brèves, principes, outils et pratiques" (Ed. Masson).

2016 - Double conférence - Dr MAIRLOT & Dr BETBÈZE

Double Conférence

Le ven 22/04/16 à 20h à l'ULB.

- MESSMER et l'hypnose: qu'est-ce qui est vrai? 

Messmer

Messmer est le nom d’emprunt de cet artiste de music-hall qui se dénomme aussi « le fascinateur ». Il parle d’hypnose dans ses spectacles sur scène et à la télévision.

Le Dr Eric MAIRLOT, neuropsychiatre, va expliciter ce qui est de l’ordre de la science et de l’hypnose, et ce qui est de l’ordre de la manipulation des cobayes et du public, de la domination, l’autorité, la fascination, la mise en scène et la magie…

Il répondra également à vos interrogations lors d'un moment de questions-réponses.

Dr Eric MAIRLOT

Eric Mairlot

Il a une pratique universitaire (de 1983 à 2006) et privée (de 1991 à aujourd’hui) de l'hypnothérapie et est chargé de cours à la Pitié Salpétrière (Paris). Il donne des ateliers de formation en Belgique et au sein d'instituts étrangers, depuis 1991. Il est Président Honoraire de la Société belge d'hypnose et Expert en hypnose auprès des tribunaux. Il est également l’auteur de nombreuses communications, conférences et publications, et a notamment co-traduit le livre : "Thérapies hors du commun, l’œuvre clinique complète du Docteur Milton H.Erickson", (W.H.O’Hanlon et A.L.Hexum).

 

- L'hypnose ÉRICKSONIENNE en thérapie.

Le Dr Julien BETBÈZE est psychiatre, chef de service à Nantes, il vient de présenter sur France Culture l'utilisation de l'hypnose à l'hôpital (émission du 5 janvier 2016 en podcast "Hôpital sous hypnose")

Dans la conférence il développera la spécificité de l'hypnose éricksonienne, la différence avec l'hypnose du 19ème siècle et l'hypnose de spectacle, ainsi qu'avec la vision Freudienne de l'hypnose.

Il montrera comment l'hypnose active les processus de changement à travers des exemples concrets (anxiété, dépression, addictions), comment cette thérapie donne au sujet la possibilité d'acquérir des capacités d'autonomisation durables et de redevenir auteur de sa vie.  

Dr J. BETBÈZE

Dr. Betbeze

Julien Betbèze, conférencier passionnant, a découvert l’hypnose en 1975 pendant ses études médicales. Il s’y formé avec les  élèves de Milton Erickson. Il pratique l’hypnose éricksonienne depuis plus de 25 ans. Il est enseignant pour 2 Diplômes Universitaires d’hypnose. Il travaille depuis longtemps dans des services psychiatriques. Il s’est intéressé aussi bien à la préparation mentale des sportifs qu’à l’ensemble des troubles psychiques: anxiété, dépression, addictions (alcool, tabac, toxicomanie, anorexie, boulimie), douleurs chroniques. En plus de ses activités de formation, il a publié de nombreux articles et il est coauteur d’ouvrages sur les thérapies brèves. Il est le seul psychiatre en France qui ait été formé par Michaël WHITE et David EPSTON. Il a préfacé la "Carte des pratiques narratives" de Michaël WHITE (Ed. Satas) et est co-auteur du livre sur les "Thérapies brèves, principes, outils et prartiques" (Ed. Masson).

 

2016 - Dr MAIRLOT

États de Stress Post-Traumatiques (ESPT)

États de stress post traumatiques, régression en âge et écriture automatique

Le dim 17/04/16 à l'ILMH

Les spécialistes cliniciens de l’E.S.P.T. se rendent bien compte qu’un sujet qui subit un traumatisme, rentre dans un état second, une variante d’état modifié de conscience visant à se protéger.  Dans une minorité des cas (10 %), cette « auto-hypnose » défensive échoue et le sujet subit répétitivement des moments de reviviscences qui sont des formes d’auto-hypnose négatives. A côté de ces 10 % d’ESPT caractérisés, d’autres souffrent de dépressions plus graves, d’anxiété, de troubles alimentaires, d’addictions et de somatisations… mais ils ne les attribuent pas spontanément à l’événement traumatique déclenchant.  Les thérapies verbales sont le plus souvent insuffisantes pour traiter efficacement les symptômes de type « phénomènes hypnotiques négatifs ».  Ainsi pour traiter efficacement l’ESPT, l’hypnothérapeute travaillera sur le terrain même de la pathologie c’est-à-dire dans un état modifié de conscience, en l’occurrence l’état hypnotique.

Dr Eric MAIRLOT

Eric MairlotIl a une pratique universitaire (de 1983 à 2006) et privée (de 1991 à aujourd’hui) de l'hypnothérapie et est chargé de cours à la Pitié Salpétrière (Paris). Il donne des ateliers de formation en Belgique et au sein d'instituts étrangers, depuis 1991. Il est Président Honoraire de la Société belge d'hypnose et Expert en hypnose auprès des tribunaux. Il est également l’auteur de nombreuses communications, conférences et publications, et a notamment co-traduit le livre : "Thérapies hors du commun, l’œuvre clinique complète du Docteur Milton H.Erickson", (W.H.O’Hanlon et A.L.Hexum).

2015 - W. Van CRAEN

L'HYPNOSE POUR SOIGNER LES ENFANTS

Indications et application de l’hypnose en pédiatrie, pédodontie ainsi qu’en psychosomatique et en psychothérapie pour enfants.

Le samedi 14 mars 2015 de 13h à 19h:
  • les techniques spécifiques d’induction selon l’age de l’enfant
  • les stratégies de distraction
  • les techniques d’exploration
  • les procédures spécifiques d’imagerie mentale
  • les méthodes d’auto-contrôle

Exemples d’ interventions et illustrations par vidéo des plaintes les plus fréquentes : analgésie, traitement d’ énurésie, de tics, TOC, angoisses, gestion de stress provoqués par des actes médicaux fréquents. Entrainement en petits groupes.

Wilfried Van Craen

Il est depuis 35 ans pychothérapeute et sexologue clinique et formateur en hypnose thérapeutique. Il combine la thérapie cognitivo-comportementale et l'hypnose. Il est formateur dans plusieurs formations psycho-médicales et il était vice-président et superviseur de la Vlaamse Vereniging voor Wetenschappelijke Hypnose (l'Association Flamande d'Hypnose). Il est l'auteur de 12 livres sur la psychologie pratique et la sexologie, dont deux sur (l'auto)hypnose et il était pendant 20 ans l'éditeur d'une revue sur l'hypnose. Son sens didactique et son humour font de lui un formateur très apprécié.

2015 - Pr G. OSTERMANN

Alcool, dépendances (sexe, internet), attachement et résilience.

Les sam. 09/05/2015 de 10h à 18h30 & dim. 10/05/2015 de 10h à 16h30:
  • Comprendre et soigner Le malade avec l’alcool
  • Comment faire avec l’entourage
  • Paysages de la relation, de l’Intention et des valeurs  et paysage de l’action.
  • Exercice de Rossi
  • Hypnose et sensorialité
  • Image imagination imaginaire et imaginal
  • De vouloir changer au plaisir de changer

Pr G. OSTERMANN

Professeur  de  Thérapeutique, Médecin Interniste, Psychothérapeute-Analyste,  diplômé  de Thérapie Cognitivo-Comportementale, Praticien EMDR, Membre de L’A.P.N.E.T. (Association pédagogique nationale pour l’enseignement de la thérapeutique), Chargé d’enseignement à Bordeaux 2 dans le cadre du Diplôme universitaire de diététique et d’hygiène alimentaire, du Séminaire du goût, du  Diplôme  universitaire  d’alcoologie,  du  Diplôme  Universitaire d’Hypnose clinique (Bordeaux 2) et chargé de cours dans le cadre du DU des Troubles des conduites  alimentaires  à  Lyon  ;  il  est  le  fondateur  du  premier  diplôme universitaire de pathologie de l’Oralité (module validant du DESC de Nutrition).
Il est Fondateur et Président du Collège Régional des Alcoologues Aquitains CRAA, Secrétaire du  Groupe  Régional  de  la  société  Française  d’  Alcoologie,  Président  de  l’Institut  des conduites alimentaires de Bordeaux.

2015 - Pr G. OSTERMANN

Attachement, résilience et addictions.

Le vendredi 8/05/2015 de 20h à 22h:

L’addiction, c’est une recherche compulsive de sensations dont on sait bien qu'elle peut prendre des formes multiples. Nous rejoignons Aviel GOODMAN qui définit l’addiction comme le fait de mettre une sensation à la place d’une émotion, émotion incontrôlable parce que liée à une relation vécue comme pathogène. Pour comprendre l’addiction, il est essentiel d’avoir à l’esprit que l’addiction a été une solution avant d’être un problème. L’addiction c’est la perte du contrôle des mécanismes naturels de la gestion des sensations et des émotions. On a en nous ces circuits psychobiologiques de mise en route du plaisir et des émotions et les conduites addictives viennent détourner ces circuits à leur avantage. On peut parler de hold up de détournement des systèmes de contrôle du plaisir et des émotions au bénéfice du produit ou de la conduite d’addiction. L’émotion est un signal qui est donné au corps et au sujet  qui est en train de s’éloigner d’une zone de ressources. Les neurosciences nous démontrent aujourd’hui que l’émotion et là pour nous préparer à l’action pour retrouver l’expérience de vie qui est derrière.

Lorsque nous recevons des patients, ces derniers nous racontent des histoires qui le plus souvent sont répétitives, expriment une plainte, un désaccord, entre ce qu’ils souhaitent et ce qu’ils subissent. Ce type d’histoire peut être qualifié d’histoire pauvre dans laquelle le sujet n’arrive pas à trouver une place d’auteur, se décrivant comme prisonnier d’une histoire dominante qu’il subit.

Quelle différence y a-t-il entre ce type d’histoire et une bonne histoire vécue par le sujet comme participant de son expérience de la vie ?
Comme nous l’a enseigné Jerome BRUNER une histoire se construit simultanément à partir de deux paysages : celui de l’action que l’on peut considérer comme la « grammaire de l’histoire » et celui de la conscience : que savent ceux qui sont impliqués dans les événements, que pensent-ils, que sentent-ils ?...

Une histoire décrit ainsi des événements reliés en séquences à travers le temps autour d’une intrigue qui donne sens au déroulement narratif. Une bonne histoire pour un sujet est une histoire qui ne se laisse pas enfermer dans un cadre rigide mais une histoire qui laisse de l’espace à des modes de vie appréciés par le sujet. Pour décrire avec plus de précisions ce type d’histoire, il nous paraît utile de rajouter un troisième paysage : le paysage de la relation qui permet au sujet de vivre l’expérience de la reconnaissance ainsi qu’une perception fine du lien entre ses actions et ses intentions.

Ce troisième paysage est en fait le premier comme nous l’a montré Gregory BATESON: c’est à partir de la relation que nous vivons, que nous percevons le monde et que nous pouvons construire nos actions, et cette relation à l’autre est aussi le chemin de la relation à soi. Dans toute thérapie la relation à l’autre, la relation au monde et la relation à soi, sont les trois dimensions qui permettent de rendre compte de l’expérience du sujet. La relation à l’autre est un espace de coopération et de reconnaissance, la relation au monde est un espace dans lequel le sujet agit. Quant à la relation à soi, elle s’exprime au travers du prisme des intentions et des valeurs.

L’identité narrative de chacun se construit au travers d’histoires qui rendent compte des moments forts de sa vie, à partir d’un tissage entre ces trois paysages.

Pr G. OSTERMANN

Professeur  de  Thérapeutique, Médecin Interniste, Psychothérapeute-Analyste,  diplômé  de Thérapie Cognitivo-Comportementale, Praticien EMDR, Membre de L’A.P.N.E.T. (Association pédagogique nationale pour l’enseignement de la thérapeutique), Chargé d’enseignement à Bordeaux 2 dans le cadre du Diplôme universitaire de diététique et d’hygiène alimentaire, du Séminaire du goût, du  Diplôme  universitaire  d’alcoologie,  du  Diplôme  Universitaire d’Hypnose clinique (Bordeaux 2) et chargé de cours dans le cadre du DU des Troubles des conduites  alimentaires  à  Lyon  ;  il  est  le  fondateur  du  premier  diplôme universitaire de pathologie de l’Oralité (module validant du DESC de Nutrition).
Il est Fondateur et Président du Collège Régional des Alcoologues Aquitains CRAA, Secrétaire du  Groupe  Régional  de  la  société  Française  d’  Alcoologie,  Président  de  l’Institut  des conduites alimentaires de Bordeaux.

2015 - Dr E. MAIRLOT

ÉTATS DÉPRESSIFS ET THÉRAPIE PAR HYPNOSE

De M.H. ERICKSON à la nouvelle hypnose, en passant par M. YAPKO.

Dr Eric MAIRLOT

Eric MairlotIl a une pratique universitaire (de 1983 à 2006) et privée (de 1991 à aujourd’hui) de l'hypnothérapie et est chargé de cours à la Pitié Salpétrière (Paris). Il donne des ateliers de formation en Belgique et au sein d'instituts étrangers, depuis 1991. Il est Président Honoraire de la Société belge d'hypnose et Expert en hypnose auprès des tribunaux. Il est également l’auteur de nombreuses communications, conférences et publications, et a notamment co-traduit le livre : "Thérapies hors du commun, l’œuvre clinique complète du Docteur Milton H.Erickson", (W.H.O’Hanlon et A.L.Hexum).

2014 - E. COLLOT

Psychothérapie brève par HYPNOANALYSE

Samedi 22 et dimanche 23/03/2014: 

Matinée premier jour:

1. Histoire de l’hypnoanalyse

Hypnoanalyse est un terme polysémique qui est utilisé par de nombreux auteurs américains dont chacun possède une définition. Il fut fondé par Hadfield lors de la première guerre mondiale, pour décrire une méthode de reviviscence d’expériences réprimées, surtout dans des cas d’amnésie. Parmi les auteurs les plus reconnu citons Gill et Brenman (1959), Lifshitz et Blair (1960), Barnett (Analytical Hypnotherapy, 1981), John A. Scott, (1996)

  • Période Freudienne
  • Période de la première guerre mondiale
  • Période de la seconde guerre mondiale
  • Les contributions de R. Linder
  • Procédures et techniques de Linder
  • Contributions de Lewis R. Wolberg
  • Procédures hypnoanalytiques de Wolber
  • Les procédures hypnoanalytiques
  • L.M. Lecron et Jean Bordeaux (1949), développe un système de d’hypnoanalyse bref, pour obtenir des résultats permanents et durables aussi rapidement que possible...
  • Emergences de nouveaux concepts en hypnoanalyses ; la procédure de Gindes (1951) : les deux phases de l’hypnothérapie.
  • Jerome M. Schneck établit un pont entre l’école des traitements de symptômes et l’école analytique.
  • Le travail monumental de Gill and Brenman reste la bible de l’hypnothérapie et leur conclusion doit être inscrite dans tous manuels.

« L’hypnose » n’est pas et ne doit pas être considérée comme une forme indépendante de psychothérapie, ni comme une procédure qui devrait être greffée à un lien thérapeutique mécaniquement. A l’inverse elle doit être considérée comme une sorte de lien interpersonnel qui peut être utilisé sans restriction et avec la plus grande flexibilité comme un outil au cours de la psychothérapie, le moment et la manière de l’utiliser étant dépendant de la nature du problème, de l’équilibre psychodynamique du moment et des objectifs thérapeutiques recherchés.

  • Contribution après 1960, Daniel P. Brown and Erica Fromm

Après-midi premier jour

2. Bases théoriques et philosophiques

  • La question du cerveau droit-gauche
  • Une définition de l’état d’hypnose
  • Les signes de la transe hypnotique
  • Les transes spontanées
  • Distraction, concentration et suggestion
  • Conclusions

3. Quelques principes de la théorie psychanalytique
4. Quelques principes de la théorie des comportements
5. L’ordre des priorités de la vie
6. Principes diagnostiques et thérapie selon l’ordre des priorités de la vie
7. Hypnoanalyse et les cinq « Rs »

Matinée second jour

8. L’hypno-analyse en hypnose conversationnelle Ericksonienne
9. Démonstration cliniques avec un ou deux participants
10. Vidéos
11. Mise en pratique par binôme
12. Mise en commun, réponse aux questions

Après-midi second jour

13. Comment intégrer la transe hypnotique à sa pratique
14. Hypnoanalyse  et Imagination Active Jungienne
15. Imagination Active et IFS (Internal Family System)
16. Technique de projection  le bac à sable
17. Le concept « d’individuation » de C.G.Jung
18. Exercices de collage en groupe
19. Analyse des résultats
20. Conclusion générale

Édouard Collot

Édouard COLLOT, médecin psychiatre et psychothérapeute s'inscrit dans le courant humaniste rogérien. Il exerce différentes formes de psychothérapie le situant dans la mouvance des psychothérapies intégratives, modèles qui cherchent à s'adapter à la personnalité du sujet et à la nature de la demande. Il exerce plus spécifiquement la psychothérapie d’influence analytique jungienne, dont "l’imagination active" et différentes formes d’hypnothérapie.

L'enseignement et l'expérience personnelle de la transe l'ont amené à s'ouvrir au champ de l’anthropologie. L’étude et la confrontation des transe-thérapies occidentales et des tradi-thérapies indiquent qu’il existe des "ressorts" psychiques universels, très en dehors de nos paradigmes. Ce transculturalisme ne fait pas seulement, comme il a déjà été dit, ouvrir de nouvelles voies de pratiques, de nouveaux concepts psychothérapeutiques, il laisse à penser qu’il faut réintroduire "l’âme du monde" dans nos pratiques actuelles qui, souvent désincarnées, n’ont tendance qu’a considérer l’objet au détriment du sujet.

Édouard COLLOT est responsable d’une unité d’hypnothérapie à l’Institut Paul Sivadon, établissement de l’association l’Élan Retrouvé, à Paris et enseignant à la Sigmund Freud Université.

2013 - Dr E. MAIRLOT (2)

Psychosomatique de l'enfant:
inductions spécifiques, particularités hypnotiques et stratégies

L'hypnose parle au corps et donc aussi aux enfants !

Le séminaire montrera comment on adapte l'hypnose aux langages de l'enfant, car nous connaissons déjà les possibilités thérapeutiques surprenantes de l'hypnose en psychosomatique chez l'être humain ; quelques exemples sui seront décrits : les allergies et problèmes de peau (la pelade, ...), l'énurésie et l'encoprésie, les insomnies et autres troubles anxieux, (phobies scolaires, ...), les difficultés d'apprentissage, et certains troubles du développement.

Une vidéo résumant 2 séances d'hypnose chez un enfant de 11 ans souffrant d'un asthme allergique grave montre une efficacité étonnante (la 1ère séance montre le traitement d'une crise d'asthme débutante et la seconde comment Henry réussit à produire une crise d'asthme avec l'aide des suggestions du Dr Eric MAIRLOT, il parvient ensuite à l'arrêter) et en un an d'auto-hypnose où il contrôla de plus en plus ses crises, il se libéra totalement de son asthme.

Dr Eric MAIRLOT

Eric MairlotIl a une pratique universitaire (de 1983 à 2006) et privée (de 1991 à aujourd’hui) de l'hypnothérapie et est chargé de cours à la Pitié Salpétrière (Paris). Il donne des ateliers de formation en Belgique et au sein d'instituts étrangers, depuis 1991. Il est Président Honoraire de la Société belge d'hypnose et Expert en hypnose auprès des tribunaux. Il est également l’auteur de nombreuses communications, conférences et publications, et a notamment co-traduit le livre : "Thérapies hors du commun, l’œuvre clinique complète du Docteur Milton H.Erickson", (W.H.O’Hanlon et A.L.Hexum).

2013 - Dr E. MAIRLOT (1)

États de Stress Post-Traumatique
états de stress post traumatique, régression en âge et écriture automatique

Les spécialistes cliniciens de l’E.S.P.T. se rendent bien compte qu’un sujet qui subit un traumatisme, rentre dans un état second, une variante d’état modifié de conscience visant à se protéger.  Dans une minorité des cas (10 %), cette « auto-hypnose » défensive échoue et le sujet subit répétitivement des moments de reviviscences qui sont des formes d’auto-hypnose négatives. A côté de ces 10 % d’ESPT caractérisés, d’autres souffrent de dépressions plus graves, d’anxiété, de troubles alimentaires, d’addictions et de somatisations… mais ils ne les attribuent pas spontanément à l’événement traumatique déclenchant.  Les thérapies verbales sont le plus souvent insuffisantes pour traiter efficacement les symptômes de type « phénomènes hypnotiques négatifs ».  Ainsi pour traiter efficacement l’ESPT, l’hypnothérapeute travaillera sur le terrain même de la pathologie c’est-à-dire dans un état modifié de conscience, en l’occurrence l’état hypnotique.

Dr Eric MAIRLOT

Eric MairlotIl a une pratique universitaire (de 1983 à 2006) et privée (de 1991 à aujourd’hui) de l'hypnothérapie et est chargé de cours à la Pitié Salpétrière (Paris). Il donne des ateliers de formation en Belgique et au sein d'instituts étrangers, depuis 1991. Il est Président Honoraire de la Société belge d'hypnose et Expert en hypnose auprès des tribunaux. Il est également l’auteur de nombreuses communications, conférences et publications, et a notamment co-traduit le livre : "Thérapies hors du commun, l’œuvre clinique complète du Docteur Milton H.Erickson", (W.H.O’Hanlon et A.L.Hexum).



Institut de nouvelle hypnose

Adresse

Avenue Ducpétiaux 72,
1060 Bruxelles

Contactez-nous

Tél. +32 (0)2 538 38 10
Email: info@nouvellehypnose.com

Permanence téléphonique

Du lundi au vendredi
de 9h à 14h

Coordonnées bancaires

IBAN : BE87 0689 0818 8694.
SWIFT : GKCCBEBB
Belfius Banque et Assurances
Place Jourdan 32 1040 Etterbeek